Blog

Dissimulation


DSC_8578

Tous ces monstres dissimulés bien sagement dans les compartiments de ta psyché ne sont parfois qu’à un cheveu de tout faire éclater.

Ils ne demandent qu’à voir le jour pour te montrer qui tu es vraiment sous la membrane superficielle de l’image que tu projettes.

En sachant que ces créatures hideuses ne sont pas réellement monstrueuses mais plutôt incomprises, serais-tu moins tenté de les refouler au fond de ton être. En sachant qu’elles portent toutes les blessures dont tu n’as jamais voulu parler, aurais-tu plus de compassion envers toi-même?

Qu’adviendrait-t’ il si tu comprenais que ces monstres intérieurs sont projetés sur les autres qui sont devant toi. Comprendrais-tu que ce que tu trouves repoussant chez les autres n’est que le reflet de ce qui te répugnes chez toi.

En sachant cela, serais-tu capable de leur pardonner? Serais-tu capable de te pardonner?

Image et Texte par : Geneviève Violette

Woman, be kind


2015-05-15 Winter Youth_3

Underneath the barriers

She had the goldest of heart

Enough compassion to fill the world

Fire in the belly  to feed an entire nation ; an entire revolution

Woman, be kind to your heart

Because there’s barbed wire on the outside

Woman, be kind to your soul

Because there’s a thief waiting on the otherside

Woman, be kind to the world

Because there’s still enough suffering to carry

Peel away the layers to find the gold you always had

The love you always kept for everyone to see

Image & Words by G. Violette

En attendant Ostara…


Lost in the Woods-December 2014_29

Lost in the Woods-December 2014_27

Lost in the Woods-December 2014_28

Mais quand viendra le printemps?

Je l’attends toujours à la croisée des chemins. Il sait se faire attendre. Il y a environ 15 jours qu’il devait être içi avec son sac pleins de promesses. Il m’avait promis d’enlever tous ce qui pourrait obstruer ma route : terres gelées, chemins boueux et flaques d’eau interminables. Il m’avait même chuchoter à l’oreille : « Je te promets de faire fondre cette croute de glace pour ensuite l’évaporer dans l’atmosphère». Quel menteur! Je me gèle encore sous l’air nordique tandis que mes pieds glissent sous la glace.

J’attends ces vents doux, comme un baume réparateur, qui envahiront les recoins sombre de ma psyché et qui dégèleront la froideur installée en permanence dans mon coeur. J’attends sa lumière qui réduira en poussière les souvenirs alourdissants.

Il se fait attendre.

Il m’avait promis.

Quel est la nature de son retard?

Demoiselle Pénombre


Shadow

«Je n’ai jamais prétendu être ce que je ne suis pas, mais pour un moment je pourrais être quelqu’un d’autre.»: dit-elle.

              Il fait toujours froid dans le bleu glacial du domaine de Neptune. Une princesse au cheveux de cendres pleure sans cesse, puisqu’il ne fait jamais soleil. Il y a toujours ces monstres qui dansent dans le coin de sa maison. Elle continue: « Je ne parle pas de la mort pour ne pas qu’elle me poursuivre.»

Parmi le chant des sirènes, la pénombre dans avec la lumière. Quand il n’y a plus rien qui fait du sens, il restera une petite dose qui te ramènera à la réalité. Elle le sait que ce n’est pas vraiment la fin et qu’il y a encore quelque chose qui pousse sous la surface de l’improbabilité. Une petite graine de possibilité qui perce une rocaille étouffante.

La plume a fait son travail, car la main suivait la cadence des mots sur le papier.

(Poème par Geneviève Violette)

Across the bridge and around the bend lies a river…


Fog_9Fog

Fog_36

I woke up at dawn this morning to catch a few misty  snapshots. Getting out of bed wasn’t difficult, I was already getting up to feed my infant son Noah.

Once the baby is content and fed, I hand him over to Daddy who takes over. I am able to go out and explore. Satisfied to have a few hours  of careless wandering.

Eager to capture the surreal glow around me. But I wonder where is the sun? I was hoping to catch a few rays of light underneath this foggy cloak, but apparently it seems it’s going to be a gray day.

It doesn’t matter. I am still happy.

I got what I wanted. I still got my shots. I got to walk in the silence of the woody trails. I was able to breathe cool morning air.

I got back home to a fresh pot of coffee and breakfast made by Boyfriend.