Artist Statement

Artist Statement

I have discovered that my words become images and my images dissolve into words.

I read  photographs as stories without words. In an attempt to attain a visible reality for our emotional and psychological states, I use photography to document the non-visual.

My attraction to any work of art resides in its ability to narrate. Words fascinate me by their power to evoke an imagery in our minds. I easily become infatuated by their sound when held hostage within my mouth or someone else’s. This obsession is my rescue, since I cannot begin any artistic endeavor without the assistance of writing.

Words are incantations, and yet they are nothing but marks on a page just like a photograph is nothing but a residue of light. In fact, photography can be summed up as a constant pursuit to capture light on film. Ironically, gloomy themes tend to infiltrate my body of work, as if I need all this darkness to balance out all this light.

J’ai découvert que mes mots deviennent des images et que mes images deviennent des histoires.

Je lis des photos comme des histoires sans mot. Dans un espoir d’atteindre une réalité visible de nos états d’âme  et d’esprit, j’utilise la photographie comme un instrument pour documenter la nature émotionnelle et la psychologique humaine.

Mon attirance pour un œuvre d’art  réside dans son potentiel narratif. Les mots me fascinent par leur pouvoir d’évoquer une image dans notre tête. Je suis séduite par le son qui résonne et qui roule sur la langue des poètes. Cette obsession est aussi mon salut, car je ne peux pas débuter un projet créatif  sans l’assistance de l’écriture.

Les mots sont des incantations, et pourtant ils ne sont que des marques sur une page comme la photo n’est qu’un résidu de lumière. En fait, une image photographique se résume en une poursuite constante de la lumière parfaite et son impact sur le sujet photographié. Ironiquement, des thèmes sombres ou obscures semblent souvent s’infiltrés dans l’ensemble de mon travail artistique, comme si j’avais besoin d’autant de noirceur afin d’équilibrer toute cette clarté nécessaire pour produire une image qui transperce le spectateur.